TOP

Alexandria Ocasio-Cortez : portrait d’une politicienne qui ne rentre pas dans les clous

Photo : Alex Wroblewski

Aussi connue sous le surnom AOC, Alexandria Ocasio-Cortez a marqué l’histoire des États-Unis en devenant la plus jeune candidate jamais élue au Congrès américain. Voix discordante au sein de cette institution, la politicienne n’hésite pas à se faire entendre et défendre coûte que coûte ses positions sur les problématiques qui lui tiennent à cœur.

Son parcours

Née le 13 octobre 1989 dans le Bronx, un arrondissement au Nord de la ville de New York, Ocasio-Cortez est issue d’une famille au racines portoricaines. Elle déménage à un jeune âge pour une banlieue plus aisée, dans le comté de Westchester où elle rentre à l’école. En rendant visite à sa famille dans le Bronx tout au long de son enfance, elle prend conscience des injustices sociales qui sévissent entre quartiers. (sources.)

Après le lycée, elle obtient son diplôme en économie et relations internationales à l’Université de Boston. En parallèle, elle décroche un stage chez le sénateur Ted Kennedy. Elle travaille alors sur la question de l’immigration puisqu’elle est la seule personne du bureau à parler espagnol. (sources)

À la sortie de ses études elle revient à New York pour devenir organisatrice communautaire, mais après la crise de 2008 et le décès de son père la même année, sa famille traverse une période financièrement compliquée. La jeune femme enchaîne alors les petits boulots de serveuse ou barmaid pour subvenir aux besoins de sa famille.

Pendant la campagne présidentielle de 2016, elle s’engage aux côtés de Bernie Sanders qu’elle soutient également lors des primaires démocrates en 2020.

Le 26 juin 2018, elle remporte la primaire démocrate de New York face au représentant Joe Crowley, qui compte dix mandats à son actif. Elle est alors la première du parti à s’y opposer en quatorze ans.

Le 6 novembre 2018, à seulement 29 ans, elle est élue représentante du 14e district de New York qui comprend la partie Est du Bronx et le Nord du Queens. Elle s’inscrit ainsi dans l’Histoire comme la plus jeune candidate à intégrer le Congrès. (sources.)

Pour rappel, le Congrès américain, constitué du Sénat et de la Chambre de représentants, est la branche législative du gouvernement fédéral des États-Unis. Ses membres sont élu.e.s au suffrage universel direct et siègent au Capitole, à Washington DC.

Une personnalité politique progressiste et accessible

La représentante est proche de son électorat, notamment sur les réseaux sociaux. À l’heure actuelle, son compte Twitter ne compte pas moins de 8,4 millions d’abonnées et il est certain qu’Ocasio-Cortez sait jouer avec ce moyen de communication. En janvier 2019, une vidéo datant de 2010 où on la voit danser est publiée sur Twitter avec l’intention de la discréditer. En réponse à cette attaque, la nouvelle benjamine du Congrès publie une vidéo d’elle, dansant devant son nouveau bureau avec le message suivant : « J’entends dire que le Parti républicain pense que les femmes qui dansent sont scandaleuses. Attendez qu’ils découvrent que les femmes parlementaires dansent aussi ! » (sources.)

AOC s’identifie comme une démocrate socialiste et défend des idées très progressistes, même au sein du parti démocrate. Issue de la classe ouvrière, elle a l’expérience du labeur. Engagée à servir les intérêts des travailleuses et travailleurs, elle milite pour l’entrée gratuite à l’université et la sécurité sociale pour tous. (sources)

Ocasio-Cortez est également très investie et sensible à la question de l’immigration. Elle supporte l’abolition de l’ICE, l’agence de police douanière et de contrôle des frontières, et le clame haut et fort. Le week-end avant sa victoire en juin 2018, elle manifeste aussi à la frontière mexicaine, là où l’administration Trump emprisonne et sépare des familles de migrants. Par la suite, en janvier 2020, elle est la seule démocrate à refuser le budget fédéral du gouvernement qui participait à financer le service de l’immigration. (sources)

Ainsi, elle n’hésite pas à défendre ses valeurs face à une majorité de représentants qui ne partagent pas ses idées. Pas question de céder à la pression du parti démocrate : AOC n’est pas là pour faire de compromis. Elle se défend également de protéger quelconque intérêt privé. “Les gens qui sont ici ont été parlementaires dans leur État ou cadres dans des compagnies d’assurances, des compagnies pétrolières, des lobbys ou des comités d’action politique, ils font partie du club, explique-t-elle. Quand on débarque au Congrès avec l’esprit d’un débutant, on aborde les choses de façon différente.” (sources)

Fervente défenseuse de l’environnement, elle promeut aussi un “Green New Deal”,  c’est-à-dire un plan de sauvegarde de l’environnement qui propose un changement vers des énergies renouvelables dans le pays entier, pour baisser à zéro les émission de gaz à effet de serre d’ici 2030.

Un féminisme affirmé

Alexandria Ocasio-Cortez ne reste pas non plus silencieuse face aux injustices que subissent les femmes. En mai 2019, après la loi interdisant l’avortement en Alabama, elle n’hésite pas à s’exprimer : « Quand les femmes contrôlent leur sexualité, un élément clé de l’idéologie conservatrice est menacée : le patriarcat. C’est une forme brutale d’oppression que de s’approprier la première chose que chaque personne devrait pouvoir contrôler : son propre corps ». (sources)

Plus récemment, le 23 juillet 2020, AOC s’est exprimée dans l’hémicycle pour recadrer l’élu républicain Ted Yoho qui l’aurait insulté de « f*cking b*tch ». Celui-ci s’était excusé la veille pour le ton abrupt de leur échange, tout en niant avoir proliféré l’insulte misogyne, justifiant qu’ « étant marié depuis quarante-cinq ans et père de deux filles » il n’aurait pas pu prononcer pareil vocabulaire. La représentante a ensuite su lui rappeler, dans un discours devenu viral, qu’« avoir une fille ne rend pas un homme convenable. Avoir une femme ne rend pas un homme convenable. Traiter les gens avec dignité et respect est ce qui rend un homme convenable ». (sources)

Pour finir, on vous conseille le documentaire Netflix (disponible sur Youtube !) Knock Down The House, qui retrace le parcours d’AOC ainsi que trois autres femmes se présentant au Congrès lors de l’élection de 2018.

Moi c'est Marius, journaliste en herbe qui étudie le métier à l'Université du Québec à Montréal. Originaire de Touraine, j'ai aujourd'hui la chance d'étudier à l'étranger et de manger des poutines. J'suis ton pote qui graille le dernier gâteaux apéro sans scrupule, qui fait DJ en soirée et qui reproduit des TikToks un peu cringe. J'écoute jamais de podcasts mais j'aimerais vraiment en tenir un. Pro-black, pro-queer, pro-hoe, procrastinateur et tous les autres.