TOP

Interview : Camille Delamar, représentante d’Ecotable

Ecotable est une association créée en 2019 dans le but d’aider les restaurateurs à réduire leur impact environnemental. Pour cela, un label Ecotable certifie les restaurants éco-responsables en se basant sur différents critères (provenance des produits, gaspillage alimentaire, tri des déchets…), et permet ainsi d’évaluer l’impact environnemental de leur commerce. Ecotable accompagne également les acteurs du secteur de l’alimentation qui souhaitent effectuer une transition vers une démarche durable. Le but est de créer un réseau de prestataires engagés dans la transition écologique allant de l’agriculteur jusqu’au distributeur.

Camille Delamar, fondatrice d'Ecotable
Photo : Linkedin

À l’initiative de cette association, quatre femmes et un homme engagées pour de meilleures pratiques alimentaires. L’association a notamment été développée grâce au Woman4Climate, un programme d’accompagnement international de projets menés par des femmes et qui apportent des solutions concrètes au défi climatique. À l’occasion du festival Empow’her, nous avons rencontré une des membres d’Ecotable, Camille Delamar. 

Qu’est-ce qui va rester des apprentissages du confinement sur la résilience et les bénéfices des circuits courts ? Est-ce qu’à votre échelle vous avez vu un changement dans les comportements ? 

Malgré le Covid-19, nous avons vécu une multiplication par deux des demandes de label de la part des restaurateurs. Ces demandes venaient majoritairement de restaurateurs d’Ile-de-France, mais aussi d’autres régions. Ce que nous avons retenu, c’est que les Français, comme les restaurateurs, comprennent l’importance de la qualité et de la provenance de leur nourriture pour le climat et pour leur santé. Il est important de rappeler que si les circuits alimentaires internationaux avaient été fermés pendant le confinement, nous n’aurions eu que 2% d’autonomie alimentaire. 

Vous avez été sélectionnée l’année dernière pour porter votre projet au Women4Climate. Aujourd’hui vous présentez ce projet dans ce festival dédié à la célébration des femmes qui façonnent le monde de demain. La sororité quand on est une femme entrepreneure, c’est essentiel ?

Cette présentation au Woman4Climate nous a vraiment propulsé en 2019. La communauté Ecotable venait à peine d’être créée. Présenter notre projet au milieu d’autres initiatives féminines a été très enrichissant. Dans le milieu de l’innovation et de l’entrepreneuriat , il faut rappeler que les femmes sont encore sousreprésentées et que ce n’est pas facile pour elles. Moi-même, j’ai été à l’École des Mines de Paris où j’ai obtenu mon diplôme d’ingénieure civile. Dans cette école, la proportion d’hommes est encore trop forte.

Troisième année à Sciences Po Lille, je prépare le concours pour l’ESJ. Studieuse et curieuse, mais souvent débordée, je me laisse toujours embarquer dans de nouveaux projets. Avec toujours l’envie de faire bouger les choses dans cette société. Parisienne depuis toujours, j’ai plein d’adresses clichées à faire découvrir : cafés, brunchs, théâtres, … rien ne m’échappe !