TOP
Cléopâtre allongée sur un lit

Cléopâtre et la légende du vibro

Internet, c’est magique. Il t’accompagne partout et il sait tout, sur tout, sur tout. Mais souvent, il ment. Enfin, nous les humains, nous mentons. C’est comme ça qu’apparaissent les « fake news ». Certaines de ces infos erronées ont la peau vraiment dure, remontent à très très loin et sont même devenues de véritables mythes ! C’est ainsi que débute l’histoire de Cléopâtre et la légende du vibro…

SPOILER ALERT : Non, Cléopâtre n’a pas inventé le vibromasseur. Non, elle ne se masturbait pas à l’aide d’un cône en papyrus rempli d’abeilles bourdonnantes (ce serait franchement idiot et très très dangereux).

Cléopâtre allongée sur un lit
Cleopatra lying on a bed naked – The Metropolitan Museum of Art

Un buzz né d’un dessin

Cette « fake news » a fait le buzz sur le net en 2016, suite à la publication de la BD Sex Story, signée par Philippe Brenot et Laetitia Coryn. On y voit en effet un dessin de Cléopâtre et son supposé vibromasseur (le premier du nom).

Si l’anecdote est drôle, son explication la plus plausible l’est moins. On sait en réalité très peu de choses sur la dernière reine d’Egypte (et donc sur sa vie sexuelle). Ce dont les historiens sont sûrs, c’est qu’elle avait une réputation de « séductrice castratrice ». On suppose que cette réputation lui vient de ses ennemis romains qui, après son suicide, décident de ternir l’image de cette femme puissante qui leur en a fait baver.

Le slut-shaming version Antiquité

Caricature Cléopâtre sur une lampe à huile
Caricature de Cléopâtre sur une lampe à huile romaine. 
Collection Christian Schwentzel, Author provided

Des lampes à huiles de l’époque ont été retrouvées, gravées d’une caricature de Cléopâtre chevauchant un crocodile sur le dos duquel  repose un gigantesque godemichet (oui, parce que lui par contre apparaît dès la Préhistoire ; mais c’est une autres histoire).

Bref, les calomnies fusent et, au fil des siècles, le mythe d’une reine dominatrice, dévoreuse d’homme et à la sexualité insatiable grandit. Un romancier du XVIIème siècle a été jusqu’à raconter qu’il fallait la pénétrer plus de cent fois par nuit pour la satisfaire (et même si c’était vrai, elle fait ce qu’elle veut la Cléo). Bref, une sale histoire de slut-shaming.

Les femmes puissantes effraient… Et ça n’est pas nouveau

Donc non, Cléopâtre n’a probablement pas inventé le vibromasseur. Et cette « révélation » qu’on vous fait n’est pas qu’une occasion de briller en société…

Elle nous rappelle qu’à travers les âges et jusqu’à aujourd’hui, une figure féminine d’autorité est toujours associée à une “s****e castratrice”. Que le slut-shaming peut aller jusqu’à modifier l’histoire (sur le papier en tout cas). Et que notre société moderne a un problème avec la beauté.

Ah parce que oui, on ne vous a pas dit ? On se souvient aujourd’hui de cette reine puissante comme d’une beauté fatale… Forcément, pour séduire tant d’hommes et gouverner un pays comme elle l’a fait, il faut avoir des charmes sur lesquelles s’appuyer ! Sauf qu’au sujet de Cléopâtre, le philosophe Plutarque écrit dans Vie d’Antoine : si son physique ne saurait être qualifié d’ « incomparable », sa compagnie avait « tant d’attraits » qu’il était « impossible de lui résister ».

Et ouais, l’intelligence aussi c’est sexy !

Tu vois la meuf qui parle de cul hyper fort en terrasse en mettant parfois ses voisins méga mal à l'aise ? C'est moi. Je m'appelle Clotilde, j'ai 27 ans, je suis parisienne et journaliste spécialisée dans le lifestyle (le style de la life quoi). A 17 ans je pensais être une rebelle et finalement, je suis devenue un vrai cliché : j'aime plus Paris, je jardine, cuisine, médite, voyage. J'aime mon chat (sauf à 5h du mat, les proprio de félins savent...). Mais SURTOUT, j'aime écrire et débattre et croire qu'avec pas grand chose, chacun à son échelle, on peut changer le monde.