TOP
Lisa Su, PDG de AMD

Lisa Su : à la tête du classement des PDG les mieux rémunéré.e.s

On l’apprenait en juin dernier : pour la première fois « une femme » figure en tête du classement des patrons et des patronnes les mieux payées des Etats-Unis ! Lisa Su et ses 58,5 millions de dollars récoltés l’année dernière entrent ainsi dans l’Histoire du patronat.

Lisa Su, PDG de AMD
Lisa Su – Photo : AMD

Lisa Su est une ingénieure de 50 ans. D’origines taïwanaises, elle occupe depuis 2014 les postes de PDG et de Présidente d’une entreprise appelée « AMD » (Advanced Micro Devices) spécialisée dans les semi-conducteurs, microprocesseurs et cartes graphiques. 

La patronne la mieux payée du monde

En se hissant au sommet du classement des PDG les mieux rémunérées du S&P 500 (réalisé par Equilar pour le compte de l’agence Associated Press), Lisa Su devient la première femme à figurer à cette place et surtout, la patronne la mieux payée du monde. Dans le top 10, à part elle ? Que des hommes. 

Il faut descendre bien bas dans le classement pour enfin croiser un autre nom féminin : celui de Marilyn Hewson, présidente-directrice générale de Lockheed Martin, dont le salaire était évalué à « seulement » 24,4 millions de dollars. Mais que Marilyn se console… Elle a tout de même été élue 21e femme la plus puissante au monde par le magazine Forbes en 2014.

De son côté, pour mériter sa place de « Number one » du classement S&P 500, Lisa Su a gagné (rien qu’en 2019), la modique somme de 58,5 millions de dollars américains, soit une multiplication par 4 de ses revenus en un an… Plutôt impressionnant !

Des millions, mais toujours pas d’égalité

Le 8 juillet 2020 le magazine Challenges a publié son nouveau classement des 500 plus grandes fortunes de France et, contre toute attente, la Covid-19 n’a pas mis tout le monde dans le même pétrin. Actuellement, la richesse cumulée de ces 500 fortunes françaises équivaut à 730 milliards d’euros et Bernard Arnault, à la tête de la liste, a vu sa fortune augmenter de 13% en 2019. Finalement, crise sanitaire ou pas, côté finances tout va pour le mieux chez les plus riches. 

Il y a donc le patron de LVMH qui a vu sa fortune dépasser le milliard d’euros, et puis il y a Lisa Su et son « petit » million de dollars de salaire de base (auquel s’ajoute tout de même une prime de performance de 1,2 million et quelques 3 millions de dollars en options d’achat d’actions). 

Quand on sait que seules 5% des entreprises du S&P 500 sont dirigées par des femmes et que les augmentations de salaire au même poste sont deux fois moins élevées pour une femme que pour un homme (+ 2,3% pour les unes contre + 5,4% pour les autres, selon Associated Press)… On se dit qu’un accès aux grandes écoles ainsi qu’aux postes à responsabilités pour toutes et l’égalité salariale, ça ne serait pas du luxe !

Tu vois la meuf qui parle de cul hyper fort en terrasse en mettant parfois ses voisins méga mal à l'aise ? C'est moi. Je m'appelle Clotilde, j'ai 27 ans, je suis parisienne et journaliste spécialisée dans le lifestyle (le style de la life quoi). A 17 ans je pensais être une rebelle et finalement, je suis devenue un vrai cliché : j'aime plus Paris, je jardine, cuisine, médite, voyage. J'aime mon chat (sauf à 5h du mat, les proprio de félins savent...). Mais SURTOUT, j'aime écrire et débattre et croire qu'avec pas grand chose, chacun à son échelle, on peut changer le monde.